1001 Rue Lenoir – Édifice RCA

 Description

Edifice RCA offre des espaces commerciaux de type loft variant de 400 à 40,000 pieds carrés et qui sont adaptés pour du bureau, atelier d’artiste, studio de photographie, salle de montre, vente de détail ou pour de l’entreposage.

  • Services

    • Restaurant
    • Grand Stationnement
    • Salle de sport
    • Accès sécuritaire 24/7.
  • Historique

    1883 – Émile Berliner invente le gramophone ainsi que le disque horizontal et la matrice pour imprimer des disques.

    1893 – Le gramophone est commercialisé par une compagnie fondée

    par Émile Berliner, The United States Gramophone Company

    1895 – The United States Gramophone Company et un groupe d’hommes d’affaires mettent sur pied la Berliner Gramophone Company

    1899 – Émile Berliner s’installe à Montréal

    1900 – Emile Berliner enregistre aux bureaux des brevets la marque de commerce de sa compagnie, le chien Nipper écoutant un gramophone. Le peintre Francis Barraud créa cette image utilisée pendant plus de soixante-dix ans. Cette marque de commerce fut utilisée à Montréal dès 1900, sur le verso du disque 402 de Frank Bata Hello my baby. Emile Berliner aurait produit 2 000 disques durant ses deux premières années d’opération à Montréal. On aurait vendu plus de deux millions de disques dans la seule année 1901.

    Il faut situer la construction du premier édifice en brique de la rue Lenoir vers 1908. À une période indéterminée entre 1908 et 1912, la compagnie fait construire une annexe sud à son usine de la rue Lenoir. Cet édifice, très moderne pour l’époque, construit en béton armé sur quatre étages est percé de très larges ouvertures. Une affiche publicitaire, placée sur le toit, met en vedette Nipper ainsi que les mots « The home of the Victrola ».

    La compagnie connaît une importante expansion après la Première guerre mondiale et un agrandissement de l’usine du quartier Saint-Henri. Avec la fin de la construction de l’édifice longeant la rue Saint-Antoine, en 1921, Berliner Gramophone s’est dotée de l’une des usines les plus modernes de Montréal. L’usine de 50 000 pieds carrés fabrique des gramophones et des disques. En 1924, la Victor Talking Machine achète la compagnie qui se fusionnera en 1929 à RCA pour devenir la RCA Victor. Emile Berliner est décédé des suites d’une crise cardiaque le 3 août 1929.

    1940 –L’usine fait maintenant plus de 300 000 pieds carrés et plus de 150 employés y travaillent. RCA-Victor devient le plus gros fabricant de disques au Canada.

    Le studio d’enregistrement RCA ouvre ses portes. Encore aujourd’hui des grands noms de la chanson viennent y enregistrer leur album.

    Vers 1970 – Les principales activités de la RCA-Victor sont transférées au États-Unis et au Japon. Plusieurs espaces commerciaux sont alors loués à différentes entreprises, on en compte aujourd’hui plus de 200.

    1996 – Ouverture de Musée des ondes Emile est un des rares musées à s’intéresser à l’histoire de la technologie et à l’industrialisation au Québec. Installé dans l’ancienne usine RCA Victor du quartier Saint-Henri à Montréal, le Musée des ondes Emile Berliner veut rendre hommage à l’inventeur du disque et du gramophone.

  • Caractéristiques

    Adresse: 1001 Rue Lenoir
    Montréal, QC H4C 2Z6

    Année de construction : 1920 & 1943

    Étages : 5

    Superficie par étage : 80 000 pieds²

    Superficie totale : 351 000 pieds²

    Géré par : Édifice RCA
    Téléphone: 514-933-2211 #2
    Cell: 514-570-7515
    Courriel: cpernod@videotron.ca

    Vocation : Commercial

    Propriétaire original : BerlinerGramaphoneCompany

Demandez une visite